BinOcle

L'égalité femmes-hommes et filles-garçons à la loupe

Réduire le harcèlement en ligne des femmes

Les femmes sont deux fois plus victimes de harcèlement en ligne que les hommes.

Partenaires rancuniers publiant des informations privées, inconnus grossiers, collègues insistants : certains faits de harcèlement peuvent porter atteinte à la réputation, à la dignité et être préjudiciables à la carrière des femmes.
Entre 2016 et 2017, les infractions en ligne ont augmenté de 30 % et les cyberattaques visant des femmes de 30% également.

Les enfants ne sont pas exempts. En 2014 l’Unesco estimait que 12% des 9-16 ans en avaient été victimes et parmi elles, seules 10% en avaient parlé à leurs parents. Cette vidéo de prévention a été mise en ligne par le Ministère de l’éducation :https://www.youtube.com/watch?time_continue=13&v=l1oSY0RdK_M

Le premier conseil pour réduire le phénomène est de dénoncer les profils-agresseurs auprès des plateformes et de demander la suspension ou l’exclusion du profil.
A la différence d’autres plateformes, Tweeter a été épinglé par Amnesty pour ne pas suffisamment prendre en compte la question du cyber-harcèlement.

Second conseil : porter plainte auprès de la gendarmerie, de la police ou par lettre au Procureur. Le harcèlement en ligne est en effet d’un délit et les cyber-harceleurs encourent deux ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende.
Le harcèlement est caractérisé lorsque des propos ou comportements répétés, ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de vie de la victime, se traduisent par une altération de sa santé physique ou mentale. Compromettre l’avenir professionnel de la victime et ses conditions de travail constitue une circonstance aggravante, tout comme le fait de s’en prendre à un.e mineur de moins de quinze ans ou à une personne vulnérable. Les captures d’écrans constituent des preuves.

S’auto-googleliser et demander à ôter certaines informations en ligne nous concernant, désactiver la géolocalisation, ôter son numéro de téléphone du CV en ligne, vérifier l’identité d’un covoitureur, précautions à prendre en cas de « sexting » : voici un guide très précis, pour se protéger individuellement de ces agressions émotionnelles.

On parle de BinOcle et de déCONSTRUIRE dans les RennaisES :)

On parle de Binocle dans Yegg !

Même les instruments ont un zizi ou une zézette !

Faisons les comptes autour de nous : qui joue du cor, du trombone ou de la batterie ? Et qui joue de la flûte traversière, de la harpe et du violon ? Le « choix » d’un instrument fonctionne pour les filles et les garçons comme pour celui d’un métier car « les représentations jouent à plein si on oublie qu’elles sont présentes »*.  Et le sexe des instruments varie… d’une époque à une autre !
Flûte et harpe aujourd’hui majoritairement pratiquées par des femmes, n’étaient pratiqués, pour des questions de morale et de décence, que par des hommes au 19ème siècle… (la harpe parce qu’elle se place entre les jambes, la flûte parce qu’elle se place …)

Lire la suite

L’égalité filles-garçons chez les 0-3 ans : pourquoi ? Comment?

Prochaine formation, à destination des professionnel.les de la petite enfance, sur le thème de l’égalité filles-garçons chez les 0-3 ans

le MARDI 19 MARS à 20H
À l’hôtel Montfort Communauté à Montfort • Gratuit

N’hésitez pas à vous inscrire (au 02 99 09 88 12 rpam@montfortcommunaute.bzh)
…et/ou à faire suivre !

—————————————

Les différences biologiques sont-elles la cause des différences de comportements entre les filles et les garçons ? Valorisons-nous et encourageons-nous de la même façon les filles et les garçons ?

Lire la suite

Repérer et déjouer le sexisme dans les livres pour enfants

Vous lisez tranquillement un livre à votre enfant et vous vous êtes fait surprendre par une phrase ou un visuel véhiculant une représentation « cliché » sur les femmes et les hommes ? Voici quelques solutions qui ont été expérimentées en crèche, en bibliothèque ou par des parents, notamment lorsque les finances ne permettent pas de renouveler le stock d’albums illustrés.

1/ Prendre le temps de lire des ouvrages collectivement et de repérer les schémas traditionnels
La recette ? Trouver 3 compères motivé.es. Lire 3 livres individuellement, si besoin à l’aide de ce guide de décryptage en 9 questions. Prendre des notes. Échanger collectivement. Signaler ensuite (par une gommette orange ?) les ouvrages qui contiennent des textes ou des images inégalitaires ou qui enferment les personnes dans des rôles de sexe. Donner enfin si possible dans ce cas, quelques conseils de lecture sur une fiche en début d’ouvrage.
Exemple de conseil : En fin de lecture, n’hésitez pas à amener les enfants à questionner les rôles de sexe : « pensez-vous que les rôles pourraient être inversés entre ces parents ? ou entre ce frère qui joue dehors avec ses amis et cette sœur qui s’occupe de sa petite sœur à la maison ? … »

Pendant que nous lisons La famille tortue (chez Casterman), les enfants scrutent  ces images :

Papa, assis, tranquille, lit son journal en sirotant son café … Maman, débout, a-t-elle ne serait-ce que pris son petit-déjeuner avant de se mettre aux fourneaux et de commencer à « servir » ?

Lire la suite

Il était une fois, une fille qui ne voulait pas faire des tortillas…

 

200 biographies de femmes ? Faciles à lire, illustrées et accessibles dès 6-8 ans ? « Histoire du soir pour filles rebelles 2 » c’est une chouette nouvelle avant Noël !
Les histoires sont courtes (1 biographie = 1 page) et c’est appréciable à 20h15 quand l’énergie parentale est au ras des pâquerettes. Elles ne contiennent pas de vilains clichés. Seule fausse note, le titre « Histoires du soir » n’est là que parce qu’il rime. Les histoires sont méga-vivifiantes ! A moins que vos minus aient pour habitude de se gonfler de joie, d’espoir et de se sentir archi-vivant.es juste avant de dormir : BinOcle préconise plutôt cette lecture au réveil.
Les activités et les métiers exercé.es par ces femmes, issues de nombreux pays et de différentes époques, sont varié.es : tatoueuse, pharaonne, pirate, cheffe cuisinière-espionne, archéologue, reporter ou encore impératrice, femme politique, surfeuse, guerrière et même chimiste-cristallographe… De quoi garder grand ouvert le champ des possibles des filles … ET DES GARÇONS ! Oui, au contraire même !!! Une occasion de ne pas louper les petits gars de CM2 qui ont incorporé dur comme fer, que « bahhh… les filles c’est trop nul ».

Ah ! « Pourquoi il n’y a que des filles dans ce livre ? »

Lire la suite

BinOcle, c’est parti !

Cet espace laissé aux filles…

Les prochaines interventions de BinOcle auront lieu à l’école Sonia Delaunay à Rennes. On y travaillera sur les problématiques liées à l’inégale répartition de l’espace, dans la cour de récré. Les CM1-CM2 observeront les places/activités/comportements des filles et des garçons pendant la récréation.  Ensuite nous confronterons les résultats puis bien sûr … on se demandera « pourquoi et comment faire pour que ce soit juste ».
Ce sujet vous intéresse ? Ecoutez le résumé du travail réalisé par la géographe Edtih Maruejoul en Gironde, auprès d’une classe de 5ème.

Lire la suite

Comment ça les féministes n’ont pas d’humour ? Quiiiiiiiiiizzz

 

Vous aimez jouer et amuser la galerie ?
Dégainez ce petit quizz à l'apéro ou en repas de famille.
Vous allez fédérer à coup sûr !  

Quiiiiiizzz / VRAI ou FAUX ?


Sphère éducative
1/ 70% du noyau dur des tâches domestiques (courses, ménage, cuisine, linge) est accompli par des femmes. VRAI1 contre 81 % en 1985 => la baisse de 10 % s’expliquant moins par une augmentation de la prise en charge par les hommes que par la robotisation et le recours aux plats préparés et aux prestations de services à domicile
2/ 55 % des mères ont interrompu ou réduit leur activité professionnelle pour s’occuper d’un ou plusieurs enfants (contre 12 % des pères) VRAI 2 et 37 % des mères ont pris un congé parental à temps plein contre 2 % des pères
3/ 63% enfants de moins de trois ans sont gardés par les assistant-es maternel-les et les crèches FAUX : 63% par « l’un des parents » / 18% ass mat / 10% crèche / 4% grands parents ou autre membre de la famille3
4/ 72% des élèves de CAP de service sont des filles / 73% des élèves des écoles d’ingénieur-res sont des garçons / VRAI

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén